Accessoires de Méditation

La méditation connaît de plus en plus d’adeptes. On le comprend. Dans une société où tout va très vite, beaucoup ne prennent même plus le temps de bien manger, ni même de respirer correctement! La méditation est un magnifique outil qui permet de lutter contre cette frénésie. Elle apporte un bien-être considérable, permet de se détendre en profondeur, et de gagner en clairvoyance. Elle développe les capacités de concentration, et permet de mieux vivre dans l’instant présent. Mais la méditation est au-delà de tout cela, un moyen d’atteindre un niveau de conscience supérieure, cette mutation essentielle qui libère l’âme de sa condition existentielle, que les hindous nomment le Samadhi. Pour en arriver là, il nous faut bien pratiquer, être patient, se détendre, utiliser les bons outils. Voici donc 5 accessoires de méditation qui vous seront utiles voire indispensables pour bien pratiquer la méditation.

Accessoires de meditation
statue de Buddha

“La méditation consiste à détruire les murs invisibles que l’ignorance a érigé”.

Sadhguru

Voici les 5 accessoires de méditation indispensables

1- Un coussin de méditation

Trouver la Bonne posture de méditation

La posture de méditation recommandée est la position du lotus. Elle consiste à s’asseoir au sol, mettre les pieds sur les cuisses, les mains sur les genoux. Cette posture facilite une circulation ininterrompue du flux d’énergie à travers les centres énergétiques, les chakras.

Yoga girl sitting in Lotus pose or Padmasana. Practicing on mat

Mais elle demande un peu de souplesse et ceux qui en manquent peuvent se contenter de s’asseoir en tailleur. Les personnes souffrant de sciatique ou de dysplasie des hanches peuvent, quant à eux s’asseoir sur une chaise pour méditer.

Quand vous vous installez pour méditer, veillez toujours à :

Self-Healing Mindfulness Meditation

– maintenir votre colonne vertébrale droite, votre dos formant un angle de 90° avec les jambes afin de ne pas bloquer la respiration au niveau du ventre

– relâcher le ventre

– détendre tout le corps, en particulier le cou et la nuque, les épaules, les mains, les jambes ; tous les muscles doivent être relâchés pour éviter les tensions

Une posture adéquate et confortable, qui produit le calme, est nécessaire pour aider le pratiquant à déplacer son attention de la matière vers l’esprit. C’est pourquoi le coussin de Méditation ou zafu, ou même un banc de méditation, est un accessoire indispensable.

2- De l’encens

Incense sticks burn

Certains utilisent des bougies parfumées ou des diffuseurs d’huile essentielle, qui sont aussi très agréables et relaxants. Mais malgré toute la mauvaise publicité faite à l’encens ces dernières années, il n’en demeure pas moins le meilleur outil d’aromathérapie pour la méditation. Cette matière naturelle est utilisée depuis des millénaires pour ses vertus apaisantes, pour faciliter la méditation et donner confiance en soi. Il est également connu pour purifier l’air. Comme pour toutes les matières premières, l’encens peut provoquer des allergies chez certaines personnes, mais comme le disait Valérie Damas, aromathérapeute et olfactothérapeute, dans une interview pour le Féminin Bio : « Par sa grande composition en terpènes, l’encens a une action endocrinostimulante forte et corticomimétique, ce qui lui confère un rôle anxiolytique, rééquilibrant et revitalisant. »

Meditation. Woman Enjoying Incense Stick

En aérant la pièce et en choisissant des encens naturels (oliban), vous pouvez profiter pleinement des bienfaits de l’encens.

3- Un CD de musique ou de méditation guidée

Certaines musiques sont de réelles invitations à la spiritualité, elles apaisent, aident à se concentrer. Elles apparaissent essentielles, lorsqu’il s’agit de méditer alors qu’on a une vie débordante de tout. Le travail, les enfants, les activités en tout genre, le temps qui manque souvent. Prendre le temps justement de s’asseoir, c’est bien. La musique a cette capacité de nous mettre dans un état de relaxation très rapidement, quelque soit l’état d’agitation dans lequel on se trouve. Les musiques zen japonaises sont particulièrement propices à la méditation.

Woman in Yoga Meditation Pose with Headphones on the Beach

4- Un mala et des mantras

Tibetan Buddhism

Ce qu’on appelle un mala, chez les hindous ou chez les bouddhistes n’est autre qu’un chapelet, qui est un outil de méditation et de prières. Les malas sont des colliers composés de graines naturelles, de pierres semi-précieuses, ou de perles de bois. Au Tibet, les moines bouddhistes utilisent beaucoup les malas en perles de bois de santal. En Inde, les adeptes de Shiva utilisent par exemple, des graines de Rudraksha, tandis que les adeptes de Lakshmi préfèrent les graines de lotus. C’est un outil qui permet de compter les mantras, ces récitations mentales ou orales, destinées aux Dieux.

Un mala est généralement composé de 27, 54 ou 108 graines, et se termine par ce qu’on appelle un meru, une graine différente, généralement plus grosse qui signifie au méditant qu’il est arrivé au bout de son mala.

La méditation avec un mala est appelée Japa Mala.

Les mantras sont des prières, ils sont le plus souvent destinés aux divinités vénérés.

  • Om namah Shivayah, pour Shiva,
  • Om Ganapataye Namaha, pour Ganesh,
  • Om Sri Maha Lakshmi namaha, pour la déesse de l’abondance Lakshmi

Réciter des mantras en sanskrit vous semble incompréhensible?

Lotus-flowers

Si vous êtes chrétien, vous pouvez utiliser votre chapelet, comme à votre habitude. Si vous êtes athée, vous pouvez utiliser le mantra “Soham“, signifiant “je suis cela”.

Sur l’inspiration, prononcez mentalement “so” (cela), et percevez l’énergie universelle. Sur l’expiration, prononcez intérieurement “ham” et prenez conscience de votre être.

 

5- Le rudraksha ou oeil de rudra

Rudraksha 7 faces

La graine sacrée indienne de Rudraksha, est un outil indispensable pour les méditants dont le but ultime est d’atteindre l’Éveil, ou le samadhi. Cette graine, aussi appelée oeil de Rudra, est considérée par les hindous comme une incarnation de Shiva. Elle est connue en inde, pour l’énergie et les pouvoirs incroyables qu’elle procure.

Il y a plusieurs étapes à franchir avant d’atteindre le samadhi, le plus haut niveau de concentration et de conscience qu’un individu puisse atteindre.

D’abord, il faut réussir à se concentrer sur un objet. Les yogis appellent cette étape, dharana. L’étape suivante, dhyana, est un état de conscience supérieure où l’esprit circule dans un courant ininterrompu. Si vous parvenez à maintenir cet état, vous atteignez le samadhi.

L’objet de concentration peut être un objet physique , une visualisation ou encore, comme on l’a vu précédemment, un mantra.

Vous pouvez utiliser une bougie, comme objet de méditation. La flamme est hypnotique et facilite la concentration sur un sujet par exemple.

Mais l’outil le plus efficace pour atteindre le champ de tous les possibles, c’est l’oeil de rudra.

Les Saintes Écritures révèlent que, pour obtenir des pouvoirs (siddhis et riddhis), le méditant devrait se faire aider du rudraksha à 8 faces, car il aide à supprimer tous les obstacles, à tous les niveaux d’existence.

Les graines sacrées indiennes à 1 faces, 8 faces et 11 faces aident celui qui les portent à maintenir sa concentration et de fait, à atteindre dharana.

Une fois que la capacité de se concentrer sur un objet sans interruption est accomplie, cela conduit naturellement à dhyana, où l’esprit est enfermé dans un courant ininterrompu.

Il est alors conseillé au pratiquant de se faire aider des rudrakshas à 3 faces et du rudrakshas 5 faces, car elles détruisent le karma passé et présent qui interférerait avec le courant ininterrompu de la pensée.

En effet, la graine à 3 faces brûlent les pensées qui pourraient briser la concentration. Tandis que la graine à 5 faces travaille continuellement pour calmer le feu alors que le karma est brûlé.

Dès lors que le processus de dhyana est accompli, le méditant atteint l’état de samadhi

Graine sacrée Indienne