fbpx

Qu’est-ce que le bija mantra?

bija mantra
Bija se traduit par "graine" ou "semence", ainsi on appelle les bija mantra, des "mantras semences". Ces sons sont associés aux différentes aspects de la Manifestation universelle.

Table des matières

Lorsque vous achetez un rudraksha sur notre site, on vous donne le bija mantra qui y est associé. Ils sont composés de trois, quatre ou cing syllabes, mais quelle est donc la signification de ces mantras?

Bija mantra, une histoire de sons

Vous connaissez peut-être les mantras “Om namah Shivayah” ou “Om Gam Ganapataye namah” qui sont des hymnes sanskrits se traduisant par “mes salutations au Seigneur Shiva” pour le premier ou “au Seigneur Ganesha” pour le deuxième. Ces versets, issus des Védas, permettent d’invoquer les Dieux à travers la signification des mots et la puissance des sons.

À la façon d’une musique qui nous apaise, les mantras véhiculent la paix et l’harmonie. Le bija mantra produit cet effet par la seule puissance du son. Il s’agit d’un phonème monosyllabique, qui n’a pas de signification “rationnelle”. Bija se traduit par “graine” ou “semence”, ainsi on appelle les bija mantra, des “mantras semences”. Ces sons sont associés aux différentes aspects de la Manifestation universelle. Certains d’entre eux sont associés à une divinité, et en les récitant le fidèle développe en lui les qualités de celle-ci. Ainsi, celui qui souhaite développer ses connaissances récitera le bija mantra Aim, associé à la déesse Saraswati.

un pratiquant récite des mantras

Om, le bija mantra le plus connu

Le mantra “Om” – ॐ en calligraphie sanskrite, est un bija mantra, il n’a pas de signification à proprement parlée. La syllabe OM représente le son cosmique universel, celui qui est à l’origine de la création. Selon les Védas, il est la représentation sonore de Brahman, Dieu, le Suprême.

Le son Om englobe tout l’univers. Il est composé des lettres A, U et M. Le A représente l’état de veille (jagrat), le U représente l’état de rêve (svapna) et le M, l’état de sommeil profond (susupti). Le A et le U se confondent selon une règle de grammaire sanskrite, pour former le O.

Cette syllabe forme ainsi le son Om, un son qui provoque des vibrations, des vibrations créatrices, de l’énergie. Elle est chantée au début d’un mantra, car c’est le bija le plus puissant pour invoquer les Dieux (la force universelle ou l’Absolu)

Comment prononcer les bija mantras ?

réciter les bija mantra avec un mala

Vous pouvez utiliser un mala de rudraksha et chanter un mantra pour chaque graine. Vous pouvez également chanter devant votre Autel de mediation dédié à votre (vos) divinités favorite(s).

En outre, il est important de chanter les bija mantras avec la bonne prononciation. On utilise le mātrā comme unité de mesure, pour déterminer la durée pendant laquelle une lettre doit être prononcée.

– Voyelles courtes (a, i, u, ṛ, ḷ) –> 1 mātrā

– Voyelles longues (ā, ī, ū, ṝ) et diphtongues (e, ai, o, au) –> 2 mātrās. 

– Points sur les syllabes et Anunāsika ( résonance finale indiquée par la demi-lune et le point au-dessus) –> 1/2 mātrā

Certes, ces mesures ne peuvent pas être suivies à la lettre tout le temps, mais il faut toujours essayer de les suivre aussi étroitement que possible.

Les mantras doivent être répéter oralement dans un premier temps, puis mentalement. La récitation mentale rend le mantra plus puissant encore. Répétez-le mentalement en inspirant, puis à nouveau en expirant, ainsi l’énergie contenue dans ce mantra vous pénétrera plus rapidement.

Le son produit une résonance nasale, on doit le sentir monter du palais jusqu’au sommet de la tête. Pour cela, la bouche doit rester ouverte lorsqu’on le prononce.

Par ailleurs, chanter le bija mantra en visualisant sa forme écrite en sanskrit serait bénéfique. Il est ainsi conseillé de le réciter d’abord en regardant l’image calligraphique du mantra, puis dès lors qu’il est bien mémorisé, en le visualisant mentalement.

10 bija mantras

Haum : (Haum̐) La graine sonore de Shiva. La diphtongue [au] est une voyelle longue, qui dure 2 temps (on dit qu’elle mesure 2 mātrās), tandis que [h] et [m] sont brefs et durent 1/2 temps. La lettre H représente Siva (Shiva), et la diphtongue [au] représente Sadasiva.

Dum : (Dum̐) le bija mantra de Durga. La voyelle [u] est brève et dure 1 temps tandis que [d] et [m] durent 1/2 temps.

Krim : (Krīm̐) Le bija mantra de Kālī. La lettre K représente Kālī, le R représente Brahma et la voyelle I représente Mahāmāyā, la grande illusion . Nāda, la demi-lune signifie la Mère de l’univers, et le point (bindu) représente la destruction de la douleur.

Gam : (Gam̐) le bija mantra de Ganesha. La lettre G s’adresse directement à la divinité, pour l’amour de Ganesh. Le bindu permet la dissipation de la souffrance et du chagrin.

Glaum : (Glaum̐) c’est également un bija mantra de Ganesh. Le lettre G représente Gaṇesha, le L signifie “celui qui imprègne” et la diphtongue [au] représente le feu et la lumière. C’est un bon mantra pour honorer le Dieu Ganesh.

Hrim : (Hrīm̐) le bija mantra de la déesse Buvaneshwari. La lettre H représente Shiva, le lettre R renvoie à la prakriti et le I représente  Mahāmāyā.

Shrim : (Śrīm̐) le bija mantra de Mahalakshmi, déesse de la fortune et de l’abondance. La lettre S représente la déesse . La lettre R représente la richesse, le I la satisfaction et le contentement. La demi-lune, Nāda, est “Ce qui est sans égal”. Le point Bindu représente la destruction de la douleur.

Aim : (Aim̐) le bija mantra de Saraswati, déesse de la connaissance et des arts. Le son [ai] signifie Sarasvatī, le bindu détruit la douleur (duḥkha). 

Klim : (Klīm̐) il est le mantra-semence de Krishna ou Kāmadeva. La lettre K représente Kāmadeva, le Dieu du désir (mais parfois aussi Krishna). La lettre L représente Indra qui règne sur les cieux et la voyelle I exprime la satisfaction et le contentement. La demi-lune et le point (m̐) est ce qui accorde le plaisir et la douleur. 

Hum : (Hūm̐) On l’appelle aussi le Varmābījamantra. La lettre H représente Shiva et la voyelle longue  “ū”  représente Bhairava. Les trois lettres forment le bija mantra armure  (varma). Récité avec diligence et effort, il apporte le salut.

Kshraum : (Kṣraum̐) le bija mantra de Narasimha. KSH représente Narasiṁha et la lettre R représente Brahma. La diphtongue [au] évoque les dents qui pointent vers le haut.

Quel bija mantra pour quelle graine de rudraksha?

Selon le type de rudraksha que vous portez, vous chanterez un mantra différent :

Rudraksha 1 faceOm Hrim Namah
Rudraksha 2 faces Om Namah
Rudraksha 3 facesOm Klim Namah
Rudraksha 4 facesOm Hrim Namah
Rudraksha 5 facesOm Hrim Namah
Rudraksha 6 facesOm Hrim Hum Namah
Rudraksha 7 facesOm Hum Namah
Rudraksha 8 facesOm Hum Namah
Rudraksha 9 facesOm Hrim Hum Namah
Rudraksha 10 facesOm Hrim Namah
Rudraksha 11 facesOm Hrim Hum Namah
Rudraksha 12 facesOm kraum sraum Raum Namah

Si vous n’avez pas encore le votre , visitez notre boutique qui propose toutes les graines de 1 à 12 faces. Vous pouvez le choisir votre rudraksha selon votre signe astrologique.

Un bija mantra pour chaque chakra

De la même façon, un bija mantra est associé aux différents chakras. Chaque centre énergétique représente un état de conscience et procure un sentiment spécifique. Chaque chakra est présidé par une déité, et dans chacun d’eux une caractéristique prédomine. Les chakras représentent un élément et ont un bija mantra.

NOMDÉITÉÉLÉMENTBIJA MANTRA
1er chakraMuladharaBrahmanTerreLAM
2ème chakraSvadisthanaVishnuEauVAM
3ème chakraManipuraRudraFeuRAM
4ème chakraAnahataIshaAirYAM
5ème chakraVishuddhaSadasivaÉtherHAM
6ème chakraAjnaParamasivaAvyaktaOM

Partagez cet article

Découvrez le pouvoir de guérison du Rudraksha et apprenez à l'utiliser dès maintenant !

Consultez nos cours en ligne pour apprendre comment cette graine sacrée peut vous aider à trouver l’harmonie spirituelle et la guérison